Leptine et perte de poids

leptine et perte de poids

Comment maigrir vite et bien? Comment perdre du poids rapidement? Si vous cherchez à maigrir vite et bien, plutôt que de tenter de calculer les calories ingérées et brûlées dans votre regime, vous devriez plutôt vous intéresser à la leptine. Cette hormone de la satiété pourrait avoir une incidence sur le fait que vous éprouviez des difficultés à perdre du poids en suivant un regime d’amaigrissement. Afin de réduire vos fringales et mieux contrôler votre appétit, efforcez-vous d’accroître votre taux de leptine !

C’est quoi la leptine ?

La leptine tient son nom du mot grec « leptos », qui signifie « mince ». Elle consiste en une hormone qui régule plusieurs fonctions métaboliques. Elle régule les graisses. Elle contribue à la dégradation des acides gras. Elle transmet au cerveau un signal de satiété, et sa production a une incidence sur l’augmentation du métabolisme du glucose et des graisses.
Contrairement à d’autres hormones qui sont produites par des glandes endocrines (telles que les ovaires, glandes surrénales et la thyroïde), la production de cette hormone dans le corps humain est liée au tissu adipeux, aussi appelé cellules graisseuses. Le taux de cette hormone est habituellement proportionnel au volume de tissu adipeux. Voilà pourquoi leptine et perte de poids sont aussi intrinsèquement liés !

Comment cela fonctionne-t-il ?

leptine comment perdre du poids rapidement Cette hormone a pour mission de transmettre au cerveau des signaux, qui permettent l’accélération du métabolisme des graisses, et contribuent à supprimer les fringales. Voilà pourquoi cette substance est souvent désignée en tant qu’hormone de la faim. Elle rejoint directement les neurones cibles qui sont logés dans les structures de l’hypothalamus. De cet endroit a lieu la régulation de l’appétit, ainsi que la régulation du poids corporel.

Ce n’est que tout récemment, au cours des années 90, qu’une étonnante découverte a été effectuée. Les scientifiques ont révélé que le tissu adipeux, qu’une majorité de gens a cru a tort qu’il ne servait qu’au stockage des graisses, agissait également en tant que glande endocrine. Cette découverte d’importance a ouvert d’immenses fenêtres de possibilités, dans la compréhension de l’incidence grandissante de l’obésité à l’échelle mondiale. C’est ainsi que le tissu adipeux est désormais reconnu comme étant la plus grosse glande endocrine du corps humain.

Quel rôle joue la leptine dans la puberté ?

Il existe des différences notables entre les taux d’hormones mâles et les taux d’hormones féminines. Alors que chez les hommes, la masse musculaire a une incidence sur le taux de testostérone, chez les femmes, ce sont les tissus adipeux qui pilotent les taux d’œstrogène et de progestérone. Une femme ayant développé une plus grande quantité de tissus adipeux fabriquera davantage d’hormones féminines.
Chez les jeunes filles, au stade précédent la puberté, il s’opère un mécanisme cérébral particulier, qui active l’appétit et le plaisir de s’alimenter. Vous avez sans doute remarqué que plusieurs jeunes filles prennent des rondeurs à ce stade de leur existence, car elles mangent davantage, et leurs tissus adipeux ont tendance à prendre de l’expansion.

Ces deux phénomènes provoquent une augmentation du taux de cette hormone. Cette substance pénètre dans le cerveau, jusqu’à l’hypothalamus. C’est alors que cette hormone en stimule deux autres : la FSH et la LH. Ces hormones hypophysaires ont pour rôle de stimuler les ovaires. Ceux-ci se mettent à leur tour à générer des hormones féminines.
Par conséquent, juste avant la puberté d’une jeune fille, c’est l’accroissement du tissu adipeux qui provoque un excès de cette hormone, qui déclenche ensuite l’apparition des premières règles. Ce qui explique pourquoi de nombreuses jeunes filles gagnent en rondeurs. Ces dernières sont d’ailleurs plus susceptibles de déclencher le processus du cycle des menstruations deux années avant les fillettes plus maigrichonnes.
Comme quoi le tissu adipeux s’avère très important dans la production de la leptine et des hormones féminines, au moment de la puberté, et pendant le reste du stade adulte des personnes de sexe féminin.

 

Leptine obesité : Qu’advient-t-il dans les cas d’obésité et d’anorexie?

Les individus aux prises avec des problématiques liées à l’alimentation, telle que l’obésité, ont développé une défaillance de la signalisation hypothalamique par cette hormone leptine. Celle-ci s’avère inopérante : elle ne joue plus son rôle correctement pour réduire l’appétit et commander la dégradation des graisses, un processus qui est appelé lipolyse. Les scientifiques ont désigné cet état comme étant la « résistance à la leptine » (ou leptine obesité).

Les patients souffrant d’obésité partagent pour la plupart des résultats similaires en ce qui a trait à l’élévation de l’hormone de la satiété, jusqu’à 10 fois supérieure aux personnes dont le poids est considéré dans la normalité. Les taux de cette hormone s’avèrent directement proportionnels à la masse graisseuse.
Pour les cas d’anorexie, il survient une concentration considérable de l’hormone dans le sang, alors que pour les cas de compulsions alimentaires, l’effet inverse est observé avec une augmentation de la concentration de l’ hormone leptine.

Chez les jeunes filles et les femmes, l’anorexie est directement liée à une défaillance du système reproducteur. Plus une femme anorexique maigrit, plus le taux de l’hormone de satiete diminue. Cette situation affecte directement les règles et réduit considérablement les possibilités d’enfanter. Cela devient critique en-dessous d’un IMC de 18,5, avec le taux de cette hormone ayant baissé de cinquante pour cent. Cela explique pourquoi les règles stoppent lorsque l’IMC chute à 15, alors il ne reste quasiment plus aucune trace de cette hormone en circulation dans le corps de la femme souffrant d’anorexie.
Si la masse musculaire et le tissu adipeux s’accroissent, le taux de l’hormone augmentera lui aussi. La jeune fille ou la femme recommencera à être menstruée, dans neuf cas sur dix. C’est ainsi que les scientifiques sont parvenus à expliquer en quoi cette hormone spécifique joue un rôle prépondérant dans l’altération de la féminité, chez des patientes souffrant de troubles alimentaires.
maigrir vite et bien leptine

Quel rapport existe-t-il entre l’inflammation cellulaire et l’obésité?

Lorsqu’ils surviennent en trop grande concentration dans le sang et les cellules, saviez-vous que les éléments polluants peuvent produire ce qui est désigné sous le nom d’inflammation cellulaire silencieuse ou chronique ?
Ce type d’inflammation amenuise de beaucoup la capacité du cerveau à réagir à l’hormone de satiété. Plus le corps accumule les graisses, plus la résistance à l’hormone s’accroît.
Au fur et à mesure que le corps prend de l’âge, les tissus adipeux ont tendance à augmenter, et du même fait, l’inflammation chronique également. Cette situation rend le cerveau de moins en moins apte à intervenir dans le demande de cette hormone. Les pathologies chroniques prennent leur origine avec cette défaillance. Il en est de même pour le phénomène de vieillissement prématuré de l’organisme.
La solution idéale est de réduire l’excès de graisse sous-cutanée et viscérale.

Quelles autres maladies sont liées à cette hormone ?

Outre les conditions d’obésité et d’anorexie, des défaillances associées à cette hormone conditionnent plusieurs maladies, bien que la plupart d’entre elles puissent être attribuables à des causes multifactorielles.
Au cours des dernières années, les scientifiques ont nettement progressé dans leur compréhension de cette hormone en particulier, et en sont venus à associer une mauvaise signalisation avec le développement de problèmes majeurs de santé, dont la résistance à l’insuline, l’élévation du cholestérol, l’hypertension, le syndrome métabolique, diverses pathologies cardio-vasculaires, les fibromyalgies, les troubles de la thyroïde, les troubles de reproduction, les cancers, et la diminution de fonctions cognitives.

Les mécanismes étant activés pour l’augmentation du stockage de la graisse passent par une diminution du métabolisme de base, qui est associé à la thyroïde. En plus des patients souffrant d’hypothyroïdie, ceux atteints du syndrome de fatigue chronique risquent d’avoir développé des problématiques d’hormone de la faim. Cela pourrait également concerner les gens atteints de fibromyalgie, ainsi que les personnes dont le système immunitaire est atteint, comme cela est le cas pour les maladies auto-immunes.
Les stress chroniques peuvent contribuer à dérégler le système de production de cette hormone, tout comme les états d’inflammation chroniques.
Cependant, le diabète présente un lien indéniable avec l’hormone de satiété.

Quel est le lien entre la leptine et le diabète ?

L’hormone de la faim est impliquée dans plusieurs fonctions physiologiques. Il y a entre autres certaines fonctions qui revêtent de l’importance dans la compréhension de l’état diabétique.
Cette hormone joue un rôle dans des processus tels que l’absorption intestinale, la lipolyse, la signalisation de la satiété, l’angiogenèse, les réponses inflammatoires et la reproduction.
De nombreuses recherches portant sur les modèles animaux de l’obésité ont révélé des mutations en lien avec cette hormone (et ses récepteurs). Cependant, l’hormone de satiété demeure exceptionnelle chez l’Humain, car l’obésité est accompagnée dans la majorité des cas d’un taux élevé de cette hormone, ainsi qu’une insulinorésistance (qui provoque un état d’hyperinsulinémie).
Voilà pourquoi le parallèle entre l’insuline et l’hormone de satiété a été établi. Cependant, les chercheurs ont déterminé que l’hyperleptinémie n’est pas attribuable à une production exagérée de cette substance, mais serait plutôt causée par le développement d’une leptinorésistance des tissus adipeux. Les chercheurs parlent d’un syndrome de résistance hormonale.

La recherche a permis de déterminer que la leptino résistance serait due à une carence de transport de cette substance entre le sang et le liquide céphalo rachidien. Une quantité insuffisante de l’hormone de la faim ferait en sorte que les centres nerveux ne soient pas informés du taux de leptine en circulation, et par conséquent, ne parviendraient pas à le réguler correctement. Des chercheurs ont émis l’hypothèse que des récepteurs non fonctionnels pourraient être synthétisés par certains individus.

Maigrir vite et bien avec la leptine

Des recherches en épidémiologie ont révélé une corrélation évidente entre l’hyperinsulinémie, qui implique des états d’insulinorésistance et d’hyperleptinémie. L’hormone de la satiété posséderait des capacités d’interférence avec l’insuline dans les voies intercellulaires post-récepteurs.
Par ailleurs, les chercheurs ont identifié un lien entre la leptine et les entérocytes, ou cellules recouvrant l’intérieur de l’intestin, à la fois chez l’animal et chez l’Humain. L’hormone jouerait également un rôle au niveau des îlots pancréatiques, avec une fixation de l’hormone survenant dans cet organe.
Il a été établi que la leptine contribue à la correction de certaines dérégulations associées à l’état diabétique.

L’hormone aurait, entre autres, corrigé des dysfonctionnements apparus sur des modèles d’animaux, qui avaient développé des caractéristiques associées au diabète, comme l’hyperglycémie et l’obésité. L’insuline et la leptine constitueraient par conséquent un couple d’hormones, dont le rôle consisterait à se partager le contrôle de l’état énergétique du corps humain.
L’insuline aurait pour rôle d’assurer le contrôle de l’énergie glucidique, alors que l’hormone de la satiété régulerait le contrôle des stocks énergétiques lipidiques, qui s’avèrent une réserve à long terme d’énergie pour le corps humain. Les études, portant sur les interactions réciproques de ce couple d’hormones, démontrent que la gestion énergétique que constitue l’axe adipo-insulaire perturbé par le diabète, demeure très importante dans la compréhension de cette maladie.

Y a-t-il des différences entre les individus ?

Le taux de cette hormone est 3 fois supérieur chez la femme, comparativement à celui d’un homme. Les personnes d’origine africaine auraient un taux de leptine plus élevé que celui des Caucasiens.

Pourquoi la leptine est-elle la solution pour maigrir ?

Bien des gens, qui se demandent comment perdre du poids rapidement. ne sont pas au courant des effets de l’ hormone leptine. C’est justement ce manque de connaissances au sujet de la présence de cette hormone, désignée sous le nom de « signalisation » de la leptine, qui produit l’effet yoyo si souvent observé lors d’un regime alimentaire, et qui fait en sorte que les gens ne perdent pas de poids. Car des taux de cette hormone trop bas poussent à manger sans cesse, avec l’impression d’être affamé.
Il n’est pas évident de perdre du poidsComment perdre du poids rapidement ? Cela exige plutôt de la patience ! Pendant un regime brule graisses, le corps humain enregistre le stock de graisse comme quelque chose de positif, et il lutte lorsque le corps modifie son poids. Faire le choix d’un mode de vie équilibré, sur le long terme, est moins exigeant sur le corps qu’une perte de poids rapide.

Le corps humain a besoin de transformations à petite échelle, des transformations continues, plutôt que des changements radicaux survenant à fréquence trop rapide. Car le corps ne parvient pas à faire la différence, c’est-à-dire à déceler la nuance entre un régime restrictif et une situation de famine. Les personnes qui décident de suivre un régime amaigrissant devraient se déculpabiliser si elles éprouvent de la difficulté à maigrir, car ce qui se passe dans leur organisme peut s’avérer indépendant de leur volonté.

Quels aliments contiennent de la leptine ?

De nombreux aliments contribuent à augmenter la production naturelle de l’hormone de la satiété, en plus de rendre plus sensible à ses effets.
Les racines et les graines sont très riches en cette hormone, de même que plusieurs autres aliments : carottes, navet, panais, graines de lin, petits fruits et baies, poissons et gélules d’oméga-3, thés, etc. Si vous cherchez comment perdre du poids rapidement, privilégiez ces aliments dans vos menus quotidiens, car la leptine et perte de poids vont de pair.
Comment maigrir vite et bien ? Voici quelques astuces à appliquer sur une base quotidienne.

CAROTTES – Mangez une demie tasse de carottes crues chaque jour pour obtenir un apport important de caroténoïdes. Il s’agit d’un anti-inflammatoire puissant, qui contribue à réduire l’inflammation au niveau de la cellule. Pour accroître l’effet des caroténoïdes, consommez les carottes avec de l’huile d’olive extra vierge ou de l’huile de noix.

THÉ – Consommez plusieurs tasses de thé vert chaque jour (au moins 3), ce qui contribuera à réduire la résistance à la leptine. Par ailleurs, vous contribuerez à augmenter l’excrétion des graisses, en plus de mieux contrôler votre appétit. Le thé est constitué de nombreux éléments anti-inflammatoires, tels les flavonoïdes, polyphénols et catéchines. En buvant du thé au quotidien, vous favoriserez le rétablissement naturel du rôle de cette hormone dans votre organisme.

GRAINES DE LIN – Étant donné que les graines de lin sont très riches en oméga 3, elles comportent des vertus anti inflammatoires considérables. Il s’agit aussi d’une importante source de lignans, qui contribuent à doubler la vitesse à laquelle les toxines et les graisses sont métabolisées par le foie. Une à deux cuillères à table de graines de lin moulues devraient vous aider à maigrir vite et bien.

Sous quelle forme devrait-on la prendre en suppléments ?

Comment maigrir rapidement ? Si cette hormone de la satiété joue un rôle aussi important, pourquoi ne pas s’en injecter directement ? Cette pratique est vivement déconseillée, car diverses études scientifiques ont établi que la leptine exogène aurait une incidence négative sur la santé. Sous forme d’injection exogène, elle déboussolerait la production naturelle de cette hormone.
Toutefois, une hausse naturelle, ou endogène, de production de cette hormone de satiété, c’est-à-dire dans des quantités raisonnables, offre des atouts considérables dans un regime brule graisses.
Vous pouvez vous procurer des suppléments d’hormone pour une consommation orale sous forme de comprimés, poudres ou gélules.

Une équipe de chercheurs de l’Université Rockefeller de New York a révélé, en 1994, que les cellules graisseuses de souris étant génétiquement obèses n’effectuaient pas de production de leptine. Cette étude scientifique a démontré que l’administration de cette hormone a contribué à rétablir le poids corporel normal des souris. Ces chercheurs ont également établi que l’action de cette hormone s’effectue par un système de rétrocontrôle. Lorsqu’une personne mange beaucoup et qu’il y a prise de poids, l’accroissement du tissus adipeux (adiponectine) comporte une production de leptine, ce qui réduit l’appétit et contribue à une combustion des graisses, le tout s’effectue afin de maintenir un poids normal.
Si vous procédez à une commande de gélules (leptine achat) pour aider votre organisme avec une dose supplémentaire de leptine medicament, vous augmenterez vos chances de maigrir vite et bien avec ce produit puissant de leptine medicament. En vieillissant, il devient plus difficile à l’organisme de produire l’hormone de façon naturelle.

Où peut-on en trouver la leptine?

Avant de considérer la prise de leptine medicament, vous devriez demander préalablement conseil auprès de votre médecin, pharmacien, diététicien ou naturopathe, afin d’obtenir leur avis sur comment maigrir rapidement.
Vous trouverez la leptine medicament sous plusieurs formes : en vente sur Internet, en vente par correspondance, et dans les parapharmacies.

En conclusion…

Plus les connaissances à propos de cette hormone se développeront, mieux il sera possible de comprendre la régulation subtile qu’elle exerce sur le poids des individus. De plus, cette hormone contribue à expliquer de nombreux troubles en lien avec les menstruations et l’altération de la féminité chez les patientes qui souffrent de troubles alimentaires. Si vous êtes à la recherche de solutions pouvant expliquer comment maigrir vite et bien, vous ne regretterez pas les effets que vous procureront une meilleure régulation de cette hormone. D’autant plus que si vous prenez de la leptine medicament, vous obtiendrez des résultats plus rapidement.